Le temps est plus calme ce matin mais le ciel n'est pas complètement dégagé de ses gros nuages.

Il fait même un peu frais lorsque nous prenons notre café.

Nous repartons à l'assaut des pistes du parc pour traquer le léopard qui nous manque toujours dans la panoplie des 5 au Botswana.

Cette matinée sera pour nous l'occasion de visiter de fond en comble le Rhino Sanctuary mais sans succès pour le léopard.

Nous y croiserons à nouveau un grand nombre d'animaux de plaine ainsi que les grands rhinocéros blancs pas toujours très farouches ce qui n'est pas pour nous déplaire il faut l'avouer.

15/12 - À la recherche de connexions!15/12 - À la recherche de connexions!
15/12 - À la recherche de connexions!15/12 - À la recherche de connexions!
15/12 - À la recherche de connexions!15/12 - À la recherche de connexions!
15/12 - À la recherche de connexions!15/12 - À la recherche de connexions!
15/12 - À la recherche de connexions!15/12 - À la recherche de connexions!
15/12 - À la recherche de connexions!15/12 - À la recherche de connexions!
15/12 - À la recherche de connexions!

La fin de la récréation à sonné et nous quittons le parc en fin de matinée avant de rejoindre le musée Khama III à Serowe, situé à une vingtaine de kilomètre d'ici.

Un peu de culture pardi...

Sur la route nous nous arrêterons à la poste puis au centre commercial pour trouver un accès internet...j'ai besoin (Vincent) de m'actualiser sur le pôle emploi et c'est mon dernier jour de chance.

Une fois l'administratif effectué, c'est un local qui nous ouvrira la route jusqu'au musée. Un peu perdu dans un coin de la ville.

Personne à l'entrée du musée, nous y arrivons à l'heure du déjeuner.

Une petite demie-heure suffira à en faire le tour.

Une visite qui retrace la riche histoire de la ville de Serowe, fondée par Khama III et qui reste aujourd'hui la capitale de la région centrale du Botswana.

Après la minute culture nous reprenons la route pour... Oui au fait, pour ou d'ailleurs?

Nous ne savons pas trop.

Nous souhaitons nous rendre à Tuli Block, dernière grande Reserve, assez méconnue celle-là, avant de repasser en Afrique du Sud. Mais nous savons que nous n'aurons pas accès à internet pour combler le retard pris sur la publication des articles du blog.

Il nous faudrait donc trouver une escale assez proche de Tuli pour la nuit disposant du wifi. Et accessoirement d'une piscine.

Non non, nous ne sommes pas exigeants du tout.

Direction Selebi-Phikwe qui semble être la grande ville avant Tuli.

Un panneau annonçant "Botswana Tourism" tombe à pic. Très bien, nous allons nous renseigner sur les hôtels ou campsite aux alentours qui proposent ce que nous recherchons.

Un parcours du combattant pour trouver l'office dans un dédale de magasins...nous nous arrêtons donc à la mairie pour demander.

"C'est juste là, au niveau de l'enseigne bleue et jaune" sera la réponse de l'employée très sympathique.

Nous y allons de ce pas...marchons...marchons...et marchons encore. Impossible de mettre la main dessus.

Nous demanderons une nouvelle fois à un policier et il s'avérera que nous sommes presque devant mais à l'arrière du bâtiment. La pancarte que nous n'avions pas vue sous nos yeux faisant foi.

En réalité nous sommes passés devant sans nous en rendre compte et c'était pourtant cette fameuse enseigne bleue et jaune.

Il va être temps pour nous de passer chez l'ophtalmo...

La jeune fille de l'office de tourisme nous donnera toutes les informations souhaitées. Nous avons le choix entre 3 hôtels.

Nous trouvons le premier mais ne sommes pas convaincus.

Pour trouver les 2 autres...nous galèrerons. Mais nous y arrivons au final.

Posons nous pour le déjeuner et enclenchons la touche wifi... Peine perdue. La connexion est lente, saute tout le temps.

Mauvaise pioche, ce n'est pas ce soir que nous avancerons.

Nous nous couchons un peu énervés par cet échec et tenterons à nouveau notre chance demain.

Retour à l'accueil